ERIC DE RUBIANA
Eric de Rubiana, psychothérapie et Coaching spécialisé à Issy-les-Moulineaux

Prévenir l'anxiété chez les adolescents


32 vues

Dur métier que celui de parent!

Les adolescents. Ces êtres mystérieux qui semblent vivre dans un univers parallèle où les règles de la logique ne s'appliquent pas toujours. Entre les crises existentielles, les humeurs changeantes et les préoccupations sociales, il n'est pas étonnant que l'anxiété soit souvent leur compagne de route.

Mais ne vous inquiétez pas, chers parents ! Avec un peu d'humour et quelques stratégies bien pensées, nous pouvons aider nos ados à naviguer à travers les eaux tumultueuses de l'adolescence sans être submergés par l'anxiété.

Communication ouverte : Parlez, faites parler, et surtout écoutez !

Imaginez-vous dans un épisode de la saison 3 « Parlez-vous l'ado ? » où la communication semble plus compliquée que la physique quantique.

Mais blagues à part, garder une communication ouverte avec vos ados est essentielle. Créez un espace où ils se sentent libres de partager leurs pensées, leurs peurs et leurs préoccupations, sans crainte de jugement.

Soyez attentifs à ce qu'ils disent et surtout à ce qu'ils ne disent pas. Parfois, les non-dits en disent bien plus long que les mots.

Parfois, et c’est le plus complexe, il faut lire en creux, et on en relief !

Mon conseil : garder le contact, même en situation de crise, ne coupez pas les liens et conservez toujours une solution de repli (oui, il faut mettre son ego dans le sac à dos !).

Astuce : Après une dispute, une porte qui claque, sortez le Post-it (oui, le truc jaune qui colle partout) et dessinez un émoji, ou écrivez « Bisous » avec un cœur et collez là où il pourra le voir avec une surprise. Au pire il le déchire (donc il l’a vu !) au mieux il répond (comment je sais pas) mais… ça marche !!

Encourager les activités relaxantes!

Encouragez vos ados à trouver des activités qui les aident à se détendre et à se recentrer (être dans le présent!).

Que ce soit la méditation, le yoga, la peinture ou même la fabrication de bracelets en perles (parce que soyons honnêtes, qui peut résister à un bracelet arc-en-ciel ?), laissez-les explorer différentes options et trouvez ce qui fonctionne le mieux pour eux.

Et pourquoi ne pas participer à ces activités ensemble ?

Le sport est important, fondamental même. Eveillez les plus jeunes à l’activité, ouvrez leur le champs des possibles.

Par nature un ado, ça râle mais il est aussi biologiquement programmé pour bouger !

La respiration est fondamentale, et bonne nouvelle quand ils hurlent, ils respirent !! Donc du calme, un ado qui râle est un ado qui respire !

Mon conseil : outre l’activité sportive scolaire (pas la panacée mais c’est déjà cela !) votre rôle (oui je sais, vous êtes déjà très occupés !!) c’est de les amener à une pratique régulière qui va réunir leur envie et leur compétence.

Si l’activité choisie est une contrainte…. Changez !

Astuce : impliquez les dans le choix, testez les clubs, intégrez les potes, copains, à la recherche et au choix sportif.

Et à défaut de sport… le théâtre est un excellent sport mental ! (apprendre, restituer, jouer, respirer, se confronter, rire….et jouer le film de la vie !).

Faire preuve d'empathie, pas de sympathie !

Ah, l'empathie, cette compétence magique qui nous permet de comprendre les sentiments des autres sans nécessairement les vivre (et quand il s’agit de nos enfants, c’est difficile hein !).

Par ailleurs, cette empathie ce n'est pas être le "meilleur pote" de votre ado. Vous êtes le "Parent" et pas le "copain", c'est cette position qui vous permettra un regard le plus objectif possible.

Soyez attentif mais sans complaisance.

Oui, je le sais, être parent c'est un (dur) métier, et nous n'avons pu reçu le mode d'emploi à la livraison du "bidule" ;)

Lorsque vos ados se sentent anxieux, évitez les « Oh, ce n'est rien, ça passera » ou « Tu n'as aucune raison d'être inquiet », ou encore les « chochote !!, un gars ça n’a  pas peur ! », «  ce n’est rien…. »…. ect…

Au lieu de cela, montrez leur que vous comprenez leurs sentiments et que vous êtes là pour les écouter, sans juger, et les soutenir, même si vous ne pouvez pas nécessairement résoudre tous leurs problèmes (et même si parfois, c’est dur…).

 

Mon conseil : écoutez sans juger car sa question, ses doutes, ne sont pas les vôtres.

Portez une attention spécifique à ce qu’il dit, mais aussi à ce qu’il fait et comment il le fait : que fait-il de nouveau, de différent ? interrogez le, sans suggérer de réponse, sans orienter.

 

Astuce : posez des questions importantes, puissantes : de quoi à tu besoin ? quel est le problème aujourd’hui ? comment puis-je t’aider ?....(et astuce en bonus : jouez des silences, observez et écoutez).

Encourager un mode de vie sain!

Aaahh l’amour profond et inconditionnel des ados pour leurs parents….et pour les pizzas et les boissons énergisantes, et la flemme et ... tout le reste.

Mais une alimentation équilibrée, de l'exercice régulier et un bon sommeil peuvent réellement aider à réduire l'anxiété.

Essayez de cuisiner ensemble des repas sains, encouragez les à s'impliquer dans des activités sportives ou de plein air, et établissez une routine de sommeil régulière.

 

Mon conseil: impliquez les dans un "quotidien sain": préparer menu et repas, proposez leur de participer à l'amélioration du quotidien sain, demandez leur de faire des propositions (vous verrez vous serrez étonnés... ou pas!), demandez leur ce qui ne leur plaît pas dans le quotidien.

Astuce: prévoyez un temps d'échange hebdomadaire "vie saine en famille", et engagez la discussion et mettez en place deux suggestions qui en ressort.

Éviter la surprotection!

Nous savons à quel point il est tentant de vouloir protéger nos ados de tous les dangers du monde.

Mais rappelez-vous, comment faisiez-vous ado ?

Que cherchiez-vous quand vous passiez le seuil de la porte ?

Une dose d'indépendance est nécessaire et bénéfique pour leur développement. Laissez-les prendre des décisions, même s'ils risquent de faire des erreurs (surtout !! invitez les à se planter ! c’est la vertu de l’apprentissage)

Apprenez-leur à gérer les défis et les conflits par eux-mêmes, tout en restant là pour les soutenir en cas de besoin.

Utilisez vous la géolocalisation ? Privilégiez le sms simple à l’appel intrusif (et oui, ça sert à ça un téléphone)

Conclusion

Alors voilà, chers parents, quelques conseils pour aider vos ados à naviguer dans les eaux tumultueuses de l'adolescence sans être submergés par l'anxiété.

Rappelez-vous, l'humour est souvent la meilleure arme pour affronter les défis de la vie.

Alors, gardez un sourire sur votre visage, même lorsque vos ados semblent déterminés à transformer votre maison en un champ de bataille émotionnel.

Et souvenez-vous, vous n'êtes pas seuls dans cette aventure. Nous sommes tous dans le même bateau (ou devrais-je dire, dans la même "navette spéciale" qu'est l'adolescence) !

 

J'accompagne les ado et leurs parents, dans tout ce qui, à un moment, fait que cela ne fonctionne plus, ou fonctionne mal :)

A bientôt,


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

l'EMDR en quelques mots

19 Mai 2024

D'où vient l'EMDR?
Vous lirez plein d’articles sur l’EMDR, et je vous propose ces quelques points significatifs :
L’EMDR ou Eyes Movement Dedensitization and...

Les 7 piliers de vie

24 Mar 2024

Les 7 Piliers de Vie selon Thomas J. Leonard
Guide pour une vie équilibrée
Thomas J. Leonard, coach en développement personnel, a identifié les "7 Piliers d...

Prévenir l'anxiété chez les adolescents

18 Mar 2024

Dur métier que celui de parent!
Les adolescents. Ces êtres mystérieux qui semblent vivre dans un univers parallèle où les règles de la logique ne s'appliquen...

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.